Histoire d’un site Internet – LeStudio1.com


C’était le 14 mars 2005…
Histoire d’un magazine Internet – Bonne Fête LeStudio1.com

Le magazine Internet LeStudio1.com existe depuis le 14 mars 2005, d’abord publié sous la formule de bulletin courriel et depuis le 2 janvier 2010 sous un nouveau format de communication alors que les reportages et blogues éditoriaux sont diffusés exclusivement à partir de sites sociaux et du site Internet officiel http://www.lestudio1.com/ .
LeStudio1.com a été inspiré par divers communicateurs que j’ai eu la chance de connaître ou avec qui j’ai collaboré et le premier fut Sir Richard Branson, le propriétaire de Virgin. Branson connaît bien le Canada et il est à l’origine du magazineLeStudio1.com. En effet, ce projet avait été créé afin de lui faire une présentation à Londres en mars 2005. La présentation n’a pas réussi mais le magazine LeStudio1.com est devenu un site Internet à vocation d’information financé au début par quelques investisseurs-mécènes.
Le site comprend aujourd’hui, en 2012, plusieurs sites satellites et il est affilié avec de nombreux sites sociaux. Le bulletin courriel publié à chaque semaine de mars 2005 jusqu’en janvier 2010 était distribué à une liste dépassant 70, 000 adresses. Toutefois, depuis janvier 2010, le site internet officiel http://www.LeStudio1.com est la plate-forme de résidence pour l’ensemble des activités LeStudio1.com.
L’utilisation du courriel électronique était essentielle au début pour familiariser le public avec le magazine mais l’évolution Internet a fait en sorte que le courriel/email est devenu une méthode moins efficace compte tenu de l’achalandage sur nos sites permanents et des habitudes internautes.
Toutefois, notre décision en janvier 2010 était avant tout économique car il avait fallu prendre en considération l’aspect financier de notre véhicule internet. LeStudio1.com avait toujours visé une convergence avec un grand groupe média plutôt qu’une action indépendante. Malheureusement, notre recherche de partenariat financier n’avait pas porté fruit et aucune des négociations d’envergure n’avait abouti positivement, ni en langue française (Québec et France) pas plus qu’en langue anglaise (États-Unis). Plusieurs petits groupes médias locaux nous ont souvent proposé d’utiliser notre liste d’inscriptions (70,000 adresses courriel/ email) de façon ponctuelle et publicitaire mais aucune contribution financière sérieuse n’était ni offerte, ni disponible pour le développement à long terme envisagé pour LeStudio1.com.
Pour arriver à rentabiliser un projet Internet, il faut obligatoirement avoir une convergence financière entre le message, le véhicule et des produits à la consommation. Ainsi, il est inutile de diffuser un message qui ne contribue d’aucune façon à provoquer une action économique de la part du public cible. Croire à la gratuité d’un produit est malheureusement une utopie, que l’on soit un média ou une entreprise commerciale. Et selon nous, seul un grand groupe média a les moyens financiers et le rayonnement nécessaire pour réaliser cette convergence efficace entre le message, le véhicule et les produits.
Nous avons donc décidé de poursuivre l’aventure sous la formule d’un blogue d’opinion utilisant une multitude de véhicules sociaux pour une diffusion plus large. Si un média veut bien informer son public et ses abonnés, il lui faut avoir le moyen de ses ambitions. Pour cette raison, nous avons décidé de poursuivre nos efforts en information et opinions selon une formule exclusivement grand public en s’associant avec divers sites sociaux. Cette formule exige moins de temps et on peut la définir comme étant, selon le terme anglais, »low-maintenance ».
Il faut par ailleurs souligner que tous les groupes médias sont eux aussi en restructuration très profonde autant au Québec, aux États-Unis qu’en France et l’avenir d’aucun groupe n’est financièrement garanti. À Montréal, le quotidien La Presse a presque cessé définitivement ses opérations en décembre 2009 dû à des difficultés financières sérieuses et il a éliminé son édition du dimanche tandis que Le Journal de Montréal était menacé de disparition en 2010 à cause du lock-out des employés (2009) et dont l’obstacle au règlement était là aussi une question financière. D’ailleurs, l’excellent site Rue Frontenac créé par les employés en lock-out du Journal de Montréal a été confronté aux mêmes problèmes que LeStudio1.com au niveau de sa rentabilité malgré sa très grande popularité. Aux États-Unis, plusieurs grands journaux dont The New-York Times licencient des employés dans leur salle de rédaction afin de diminuer les coûts d’opération et la situation est la même en France.
Il faut noter que les sites sociaux cherchent également leur formule de rentabilisation mais ils ont l’avantage d’être dans le moment présent de grandes entités avec un rayonnement plus large que LeStudio1.com. Leur puissance favorise nos efforts.
Nous vous présentons plus bas le lien avec notre site officiel LeStudio1.com ainsi que les liens vers nos autres sites au sein des grands réseaux sociaux, en français et en anglais, de Facebook à WordPress, Google Blogues, Flickr, Twitter, Google +, etc.
À noter que la communication parcourriel/e-mail avec les abonnés sera toujours effectuée de temps à autre puisque nous disposons d’une base de données qui est maintenue active mais dont son utilisation ne se fait uniquement que pour des événements hors du commun.
Dans un sens, l’histoire de LeStudio1.com ressemble un peu à celle du roman Millénium mais en beaucoup moins dramatique… Notre projet a été lancé en 2005 par un petit groupe de passionnés du journalisme, de la photographie et des technologies de l’Internet. L’objectif était alors de s’associer avec le financier Richard Branson de Virgin. (Voir page équipe LeStudio.com) Au tout début, il y a eu une experte de l’Internet (une sorte de Lisbeth Salender), un journaliste et ex-gestionnaire de Quebecor (une sorte de Mikael Blomkvist à qui je ressemble d’une certaine façon), une professionnelle de la gestion en relations publiques (une sorte d’Érika Berger qu’est Mademoiselle X) et aussi un homme d’affaires à la retraite (une sorte de Henrik Vanger), très riche, qui voulait démontrer la vérité concernant un grand événement historique en utilisant la méthode journalistique dont la tribune LeStudio1.com. Cet homme d’affaires est décédé en 2008, l’experte en informatique est disparue et toute l’équipe s’est transformée et poursuivre chacun et chacune sa route. Aujourd’hui en 2012, trois partenaires continuent l’aventure LeStudio1.com.
Merci et au plaisir de continuer nos échanges en très grand nombre sur l’Internet.
Bernard Bujold – Créateur du concept LeStudio1.com – 14 mars 2012
Photo 1: Bernard Bujold et les mascottes LeStudio1.com;
Photo 2: Certains membres de l’équipe depuis 2005 et quelques unes des personnes qui ont inspiré le concept LeStudio1.com
Photo 3: Mademoiselle X et les mascottes LeStudio1.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :