LA PRESSE de Montréal et son avenir…


par Bernard Bujold (LeStudio1.com) –
LA PRESSE de Montréal a licencié des employés de sa salle de rédaction et certains y voient un signe que La Presse+ ne serait pas rentable.  
C’est le Journal de Montréal qui a dévoilé les licenciements: 

« Trois mois après avoir lancé son application pour tablette La Presse + au coût de 40 millions de dollars, le quotidien La Presse vient de mettre à pied discrètement sept employés de sa salle de rédaction. L’information, obtenue par notre Bureau d’enquête, nous a été confirmée hier après-midi par une porte-parole du quotidien montréalais, qui fait partie de l’empire Power Corporation. «Nous aimerions préciser qu’il s’agit (…) de sept mises à pied d’employés (graphistes et journalistes) surnuméraires de la salle de rédaction. Nous n’avons aucun commentaire à faire à ce sujet», nous a écrit par courriel Anne-Marie Desautels, conseillère principale, communications.
Contacté, le professeur de communications à l’Université d’Ottawa Marc-François Bernier ne s’est pas montré surpris par les renvois annoncés. C’est le signe de difficultés financières possibles, selon lui. La gratuité de La Presse + met une forte pression sur les vendeurs de publicité, et il est loin d’être évident que La Presse remplit ses objectifs de ce côté à l’heure actuelle, explique-t-il. «C’est difficile de penser que La Presse + est rentable en ce moment quand on regarde l’état du marché. Pour ce que j’ai compris, ils veulent vendre la pub plus cher sur une tablette que sur le papier. C’est du jamais vu», a-t-il dit. Selon l’expert des médias, La Presse fait bande à part en choisissant de donner tout son contenu gratuitement sur internet, alors que la plupart des autres journaux en Europe et en Amérique du Nord ont opté pour une formule hybride, où certains articles sont payants. «Il n’y a pas grand monde qui comprend le modèle d’affaires de La Presse +», a-t-il dit. Le professeur avoue faire partie des sceptiques sur ce plan d’affaire. «Ça va être terrible pour les emplois si La Presse + ne marche pas», a-t-il dit craindre. »

Mentionnons que l’éditeur Guy Crevier n’a jamais caché son intention d’éliminer progressivement son édition papier en faveur de la version Internet. La question: gagne-t-il son défi? 
À suivre… 
Photo 1: Édifice La Presse ;
Photo 2: Guy Crevier ;
Photo 3: Salle de rédaction La Presse ;
Voir entrevue avec Guy Crevier lors du lancement La Presse+ (avril 2013);

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :