GAB ROY – La puissance de l’Internet…


Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
L’Internet n’est pas responsable des actes (accusations de crimes) posés par Gab Roy, malgré ce qu’en disent plusieurs. Roy est plutôt la « victime » de l’Internet car il n’en a pas respecté les règles. S’il croyait dominer Internet, il a eu tort car Internet aura non seulement dominé Gab, elle l’a tout simplement écrasé et détruit! 
L’Internet est un outil, rien de plus, rien de moins, mais un outil très puissant comme le feu ou une voiture sport dangeureuse à conduire. Leur usage est non seulement dangeureux, cela peut être mortel s’il y a imprudence! 
Selon-moi, il y a quatre règles de base à respecter pour que l’Internet nous serve plutôt que nous détruire:  

1. LES MESSAGES INTERNET SONT ÉTERNELS – Ne jamais oublier que l’Internet est un grand babillard public qui ne s’efface pas car sa distribution est électronique, donc reproduisible en clone par quiconque le consulte, et qui veut le reproduire; 

2. INTERNET EST PUBLIC – Tout ce que l’on publie sur Internet doit refléter le message que l’on veut émettre au grand public. Rien n’est privé, d’aucune façon; 

3. INTERNET EST UN MIRAGE – Il ne faut jamais croire ce qui est publié sur Internet comme la vérité absolue. Tous les messages internet reflètent la pensée et la vision de celui ou celle qui les publie et, pour cette raison, ils peuvent être biasés et hors de la réalité. De plus avec l’électronique (de Photoshop à iMovie) tout message devient malléable comme un film de fiction. Certe la fiction reflète la réalité mais il faut savoir évaluer et surtout comparer les messages entre eux pour faire ressortir la « vraie » vérité et la réalité; 

4. SÉPARATION DE LA VIE PRIVÉE ET VIE INTERNET – Il faut comprendre que l’Internet est comme une planète ou une ville, une sorte de grand territoire universel qui ne connaît pas les limites physiques conventionnelles. La grande différence de l’Internet est son accessibilité gratuite et sa constitution virtuelle, sans limites géographiques. En ce sens, on ne peut pas qualifier les liens (amis) d’un Facebook de vrais amis. Ce sont des liens virtuels qui habitent sur Internet. Personnellement, je ne rencontre jamais les gens avec qui je communique sur Internet car ils font partie de mon monde internet, lequel est virtuel. 

L’INTERNET est un outil extraordinaire si on sait s’en servir selon les règles et surtout, si on le respecte. Les Julian Assange et Edward Snowden ont bien compris l’Internet et ils s’en sont servi efficacement, selon leur agenda respectif. 
Personnellement j’aime répéter que mes sites sociaux sont comme des salons personnels. 
Des salons internet bien sûr, car mon vrai salon est privé… 
Bons plaisirs Internet… 
Photo 1: Montage Gab Roy, Edward Snowden et Julian Assange ;
Voir sites sociaux LeStudio1;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :