PIERRE KARL PÉLADEAU ET SA MISSION…


Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
On me demande si j’appuis Pierre-Karl Péladeau dans sa mission politique. Plusieurs me disent que je devrais absolument l’appuyer car j’étais l’adjoint de son père… 
Ma réponse est ni non, ni oui! 
Pierre Péladeau père était un grand entrepreneur mais pas nécessairement un grand indépendantiste. La preuve, l’un de ses meilleurs amis était Brian Mulroney. René Lévesque était aussi un grand ami de Pierre Péladeau. Le fondateur de Quebecor ne détestait pas le Canada, il détestait spécifiquement Pierre E. Trudeau parce qu’il l’avait connu au Collège. 
Le rêve de Pierre Péladeau aurait été d’étendre son empire partout au pays et dans le monde un peu comme les Paul Desmarais, Rupert Murdoch ou même Conrad Black au niveau des journaux. La plus grande fierté de Péladeau père était ses imprimeries en place aux Etats-Unis et en France. 
PKP c’est autre chose. D’abord il est un héritier ce qui est tout le contraire de son père qui était un bâtisseur entrepreneur. PKP gère un héritage comme un financier. Personnellement, j’ai quitté Quebecor après la mort du père et je n’ai jamais reparlé directement à PKP par la suite. J’avais conservé le contact avec sa soeur Isabelle décédé récemment d’une façon étrange et tragique. 
Je ne suis ni pour ni contre PKP même si je le connais très bien pour l’avoir côtoyer pendant plusieurs années mais, je ne suis pas son ami d’aucune façon. En passant, je connais mieux Julie Snyder que j’ai également côtoyé pendant plusieurs années. Ma meilleure amie était aussi la meilleure amie de Julie et ce pendant presque 20 ans… 
Est-ce que je voterai pour PKP? Je voterai pour le meilleur candidat en lice lors des prochaines élections, selon mes convictions. Est-ce que PKP est un bon politicien? Selon-moi PKP était un excellent gérant de Quebecor et sa stratégie de se départir des imprimeries pour développer VIDEOTRON était brillante. Un bon politicien? Toujours selon-moi, je crois que la politique pour PKP est une sorte de loisir et qu’il tente sa chance comme à la loterie. Est-ce qu’il peut gagner? Son père avait toujours refusé de faire de la politique active et il ne voulait pas solliciter des contrats gouvernementaux. Trop de questionnement et aucune liberté d’action m’avait expliqué le fondateur de Quebecor! 
À suivre…
Photo 1: Pierre Péladeau ;
Photo 2: Pierre Péladeau et Pierre-Karl ;
Photo 3: Pierre-Karl Péladeau, Julie Snyder et Jean Neveu;
Photo 4: Pierre-Karl Péladeau et Julie Snyder ;
Photo 5: Pierre-Karl Péladeau
VOIR BIOGRAPHIE PIERRE PÉLADEAU ;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :