AMERICAN PHAROAH – TRIPLE COURONNE 2014

7 juin, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1) – 
Le cheval champion AMERICAN PHAROAH a écrit une nouvelle page d’histoire en remportant la course du Belmont Stakes le samedi 6 juin 2015 et méritant ainsi le titre de la Triple Couronne, une toute première depuis 1978! 
American Pharoah avait gagné auparavant le Kentucky Derby et le Preakness. 
Un cheval est un animal extraordinaire offrant générosité, fidélité, élégance, force, et plus encore! Personnellement, j’ai déjà fréquenté directement ce milieu des chevaux et ce fut une époque très mémorable et heureuse de ma vie. Je suis donc très fier d’avoir pu vivre un nouveau moment historique impliquant les chevaux en ce samedi 6 juin 2015… 
Bravo à American Pharoah! 
Photos; American Pharoah au Belmont Stakes;
VOIR REPORTAGE THE NEW YORK TIMES;

Publicités

GRAND PRIX F1 DU CANADA 2015

6 juin, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1)- 
Ne me cherchez pas sur le circuit Gilles Villeneuve en 2015! Comme dirait un de mes amis: « …La course automobile, c’est pour ceux nés après 1945… » 
Trop de bruit, trop de soleil (ou de pluie…), trop de monde qui veulent entrer sur le site en même temps (ou en sortir), trop de vendeurs de boissons énergisantes, trop difficile d’accès, bref trop de tout… 
Je me suis aventuré à faire une marche sur la rue Crescent mais je me suis arrêté au Musée… Bien sûr, la foule du Grand Prix est parmi la plus captivante et la plus belle de toutes mais bon, il y a aussi une sorte de foule au Musée… 
Bon Grand Prix F1 à tous et toutes les amateurs! 
Photo 1: Bernard Bujold;
Photo 2: Foule rue Crescent;
Photo 3: Musée des Beaux arts de Montréal;
Photos 4 et 5: Site Grand Prix F1 du Canada;
VOIR SITE GRAND PRIX F1 DU CANADA;
VOIR SITE MUSÉE DES BEAUX ARTS DE MONTRÉAL;


DISCUSSIONS DE CAFÉ…

6 juin, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1)- 
Les discussions autours d’un café prennent parfois une tournure particulière. 
Ainsi, voici ma toute dernière: « … dans quel corps ou personnage aimerais-je être plutôt que moi- même?… » 
Personnellement, je suis assez satisfait de ma personne et comme je ne suis pas très physique, mon corps me satisfait… J’ai bien sûr des regrets de vie mais à cause des mauvais choix et non à cause de ma personne. Mais pour la réflexion autours du café, j’y ai pensé et mon choix s’est arrêté sur Anderson Cooper. 
Si je pouvais choisir quel personnage je veux être sur terre, ce serait ce dernier. 
Et vous, qui voudriez-vous être plutôt que vous même si vous en aviez le choix? 
Bon café et bonne discussion…
Photo 1: Café;
Photo 2, 4 et 5: Anderson Cooper;
Photo 3: Bernard Bujold;
VOIR BIOGRAPHIE ANDERSON COOPER;


HÔTEL ST-JAMES DE MONTRÉAL VENDU…

3 juin, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1) –
Lucien Rémillard a réussi un autre bon coup en vendant son hôtel Le St-James de Montréal pour 24 millions$ au promoteur immobilier Vincent Chiara qui a pour sa part signé un bail d’exploitation à long terme du restaurant et de l’hôtel avec le propriétaire des restaurants KEG David Aisenstat de Vancouver. 
Rémillard avait acheté l’édifice (une ancienne banque) pour 2 millions$ en 1999 et il l’avait converti en hôtel boutique avec l’aide de sa conjointe de l’époque. 
L’établissement était plus ou moins anonyme parmi les autres petits hôtels boutiques du Vieux Montréal jusqu’au jour où les Rolling Stones avait voulu louer un étage complet du fameux Ritz pour leur passage à Montréal. Le Ritz avait refusé en disant qu’il n’avait pas de place à cause des rénovations et on avait plutôt suggéré de s’adresser à un petit hôtel boutique naissant situé dans le Vieux Montréal, le St-James. Rémillard avait saisi l’occasion et offert tout son hôtel au groupe anglais.La légende de l’hôtel a alors pris naissance… 
Photo 1: Lucien Rémillard et Hôtel St-James;
Photo 2, 3, 4 et 5: Hôtel St-James Montréal;
VOIR REPORTAGE LE JOURNAL DE MONTRÉAL;


L’ÉTÉ 2015

2 juin, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1) – 
La saison estivale 2015 arrivera en ville le 21 juin prochain. Mais dans la réalité, la saison estivale a déjà commencé bien avant! 
Pour moi l’été, ce sont les courses de chevaux pour la Triple Couronne américaine; le tournoi de tennis à Roland Garros; le Grand Prix F1 du Canada à Montréal; et les pique-niques sur le bord du lac. 
Pour moi, fin juin avec la fête nationale des Québécois et quelques jours plus tard le 1er juillet la Fête du Canada marquera plutôt la fin de toutes les activités marquantes de la saison estivale… 
C’est pourquoi, je vous souhaite à tous et toutes une « Belle saison d’été 2015 », dès maintenant! 
Photo 1: Mademoiselle X LeStudio1 et Bernard Bujold;
Photo 2,3,4 et 5: Chalet près du lac;
VOIR ALBUM PHOTOS;


JACQUES PARIZEAU (1930-2015)

2 juin, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1) – 
Je n’ai jamais vraiment connu Jacques Parizeau en tant que politicien car ma personnalité se rapproche plus de celle de René Lévesque mais j’ai eu l’occasion de croiser Parizeau à quelques occasions en dehors de la politique. 
Une anecdote décrit bien la rigueur du personnage. C’était en 1998 et je fréquentais l’atelier d’un très grand artiste québécois qui m’avait dit vouloir créer une fondation pour assurer la suite de son oeuvre après sa mort (il est encore vivant aujourd’hui…). 
Le vieil artiste m’avait aussi confié ne pas avoir fait de déclaration d’impôt depuis environ 20 ans mais il voulait régulariser sa situation et créer du même élan la fondation pour assurer la relève. 
J’ai donc contacté une autre amie artiste dans le cinéma que je savais être une proche de Jacques Parizeau. Pourrait-elle demander à monsieur Parizeau s’il accepterait de présider la future fondation du célèbre artiste québécois? 
Il paraît que Parizeau était fort heureux de l’invitation jusqu’au moment où mon amie en cinéma a ajouté que l’artiste célèbre ne faisait plus de rapport d’impôt depuis deux décennies… Ce fut alors un non catégorique ! 
Une autre anecdote plus récente mais démontrant encore une fois sa grande rigueur est celle où je l’avais croisé en ligne d’attente à la Banque Nationale. Lorsque ce fut à son tour, j’entendis Parizeau demander à la caissière de déposer un chèque de 10,000$ (probablement le cachet d’une conférence) spécifiquement dans son compte identifié « communication » démontrant qu’il tenait bien à jour sa comptabilité personnelle et d’une façon très structurée. 
Un très grand Québécois nous a quitté!
Photos 1 et 2: Jacques Parizeau;
VOIR REPORTAGE JOURNAL DE MONTRÉAL;