LE PROCHAIN PREMIER MINISTRE DU CANADA EN 2015

25 septembre, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1)- 
S’il y a un gagnant dans le débat des chefs (Radio-Canada La Presse / Jeudi 25 septembre 2015) et dont les réponses étaient les plus sérieuses et les plus réalisables, c’est Gilles Duceppe! Malheureusement le problème est qu’il ne peut pas, mathématiquement, être élu Premier Ministre… 
La deuxième meilleure performance a été celle de Stephen Harper qui a répondu aux questions en donnant des réponses précises sans dévier de son programme de campagne et, s’il n’a pas innover dans ses réponses, en jouant défensif, il n’a pas pas fait d’erreurs qui auraient permis à ses adversaires d’en profiter. 
Les deux perdants auront donc été Thomas Mulcair et Justin Trudeau qui n’ont pas vraiment répondu aux questions de façon nouvelle ou marquante autrement que par leurs lignes de discours préparées à l’avance mais qui ont plutôt simplement profité du débat pour supplier, et à répétition tout au long du débat, les électeurs à voter pour leur parti respectif sans autre raison que celle de simplement remplacer l’actuel Premier ministre… 
Il faudra voir les prochains sondages officiels mais parce qu’il ne reste à peine que trois semaines de campagne avant le 19 octobre, il y a tout lieu de croire qu’aucun des aspirants ne réussira à s’imposer devant ses adversaires et que, par défaut, Stephen Harper maintiendra son léger momentum pour être à nouveau réélu Premier ministre du Canada. 
À suivre…
Photo 1 et 6: Le débat des chefs;
Photo 2: Gilles Duceppe;
Photo 3: Stephen Harper;
Photo 4: Thomas Mulcair;
Photo 5: Justin Trudeau;


JUSTIN TRUDEAU – LA ROCK STAR

12 août, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1) – 
Justin Trudeau tenait, lundi soir le 10 août, son premier grand rassemblement politique montréalais pour l’élection du 19 octobre à la salle de spectacle l’Astral dans le Quartier des spectacle sur la rue Ste-Catherine. Une petite salle pleine à craquer pour une courte visite pleine d’énergie de la part de l’aspirant Premier ministre Trudeau. 
Il est difficile de prédire qui va gagner la course électorale comme futur Premier ministre mais il est incontournable que Justin Trudeau a une énergie débordante et qu’il a le charisme d’une rock star! 
À suivre! 
Photos 1 à 6: Rassemblement Justin Trudeau;
Photo 7: Bernard Bujold;
VOIR ALBUM PHOTOS ;


ÉLECTIONS CANADA 2015

3 août, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1) – 
Le lancement de l’élection 2015 a été raté par tous les chefs, sauf peut être Justin Trudeau qui a profité de la maladresse de ses adversaires… 
Le favori pour gagner, Thomas Mulcair, fait penser à Pauline Marois alors qu’il a lancé sa campagne en lisant très nerveusement un texte sur écran et en refusant de répondre ensuite aux questions des journalistes. Bien qu’il soit, en théorie, celui qui a le plus de chance de défaire Stephen Harper, il est aussi possible qu’il contre-performe et qu’il fasse, ce que l’on appelle au golf pour identifier une mauvaise performance imprévue d’un champion, un étouffé « choked » !
En ce qui concerne Stephen Harper, son premier ralliement à Montréal aura été marqué par des manifestations et des arrestations policières. De plus, l’obligation de réserver à l’avance pour les supporteurs leur participation aux ralliements conservateurs sera très certainement beaucoup critiqué par les électeurs… 
Justin Trudeau aura finalement été le seul qui n’a pas fait d’erreur mais justement parce qu’il n’aura pas vraiment lancé sa campagne au Québec. Mieux vaut ne rien faire que de gaffer… 
En ce qui concerne Gilles Duceppe, il ne semble pas avoir le vent dans les voiles et, de plus en plus, il apparaît évident qu’il ne sera pas un élément significatif dans la campagne au Québec contre les trois autres chefs en lice. 
Conclusion: La campagne électorale est officiellement lancée et, tout comme au sport, tous les résultats sont possible, surtout les surprises! 
Bonne campagne aux candidats et candidates et bonne élection aux électeurs et électrices! 
Photo 1: Justin Trudeau, Stephen Harper, Thomas Mulcair et Gilles Duceppe;
VOIR REPORTAGE RADIO-CANADA ;


LA VIE POLITIQUE EN 2015…

13 janvier, 2015


Par Bernard Bujold (LeStudio1) – 
La vie politique sera très active en 2015 ne serait-ce qu’à cause des élections fédérales prévues pour octobre prochain. Plusieurs candidatures seront annoncer et débattue au cours des prochains mois et il sera difficile de toutes les suivre mais celle de la journaliste démissionnaire Pascale Dery m’intéresse particulièrement car je l’ai connue, dans une autre vie. 
Sa possible participation en tant que candidate me bouleverse un peu et ce pour deux raisons. Le plus grand rêve de Pascale fut à une époque d’être journaliste! Pourquoi abandonne-t-elle le rêve qu’elle a réalisé? Deuxièmement, mon bouleversement est lié au fait que j’ai quitté moi aussi plus jeune une belle carrière de journaliste pour faire de la politique. C’était en 1984 et avec l’équipe de Brian Mulroney. Cette époque fut la plus belle de ma vie mais aussi la plus décevante. L’équipe de Brian avait le vent dans les voiles et nous voulions changer le monde mais monde n’a pas été changé… 
J’ai toujours regretté par la suite d’avoir quitté le métier de journaliste!
Pascale Déry, journaliste (démissionnaire) à TVA, ex-adjointe de Julie Snyder et ex-copine durant un temps de Stephane Laporte serait prochainement une des candidates pour le parti politique de Stephen Harper lors des élections fédérales d’octobre 2015. Pascale est âgée de 38 ans, mariée et mère de deux jeunes enfants. Le couple habite dans la circonscription de Mont Royal. 
J’ai précisément connu Pascale dans les années 1996 alors que jeune étudiante elle était venu m’interrogé chez Quebecor dans le cadre d’un travail de recherche qu’elle faisait pour un de ses cours universitaires à l’UQAM. Par la suite, elle m’avait remis son dossier (cv) pour être recherchiste à TQS que Quebecor venait d’acquérir. Son rêve d’alors était de devenir journaliste… 
Le temps passe! Déjà 20 ans… 
Ce qui m’avait impressionné à l’époque c’est l’histoire d’exception de son père qui était dentiste itinérant avec une voiture spécialement équipée pour offrir des soins à domicile (S.O.S. Dentiste). 
Bonne chance Pascale! Bien que je sois un fan pro-Justin Trudeau et que je vais voter pour son candidat dans ma circonscription, je crois que Stephen Harper va être réélu! Il a éliminé le déficit et ses positions militaires sont populaires. Les électeurs n’aiment prendre de risque avec leur vote et ils préfèrent les valeurs qu’ils connaissent… 
À suivre! 
Photo 1: Stephen Harper, Justin Trudeau et Thomas Mulcair;
Photo 2 et 5: Pascale Dery;
Photo 3: Pierre-Karl Péladeau et Julie Snyder;
Photo 4: Stephane Laporte;
VOIR REPORTAGE LA PRESSE PASCALE DERY ;


ÉLECTIONS QUÉBEC 2014 – Lundi 7 avril

5 mars, 2014


Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) – 
Le chiffre cible et magique de l’actuelle campagne électorale au Québec est de 63 députés sur 125 sièges pour obtenir la majorité. Actuellement, avec 54 députés sortants, le Parti québécois part favori mais le Parti libéral avec 49 députés peut lui aussi espérer une majorité. 
La campagne sera définitivement référendaire car le Parti québécois ne cache aucunement ses aspirations à réaliser la séparation de Québec du reste du Canada s’il devient majoritaire. Pour cette raison, ce sera plus une lutte entre les candidats de Pauline Marois contre les leaders politiques d’Ottawa plutôt qu’une seule lutte contre l’aspirant provincial libéral Philippe Couillard. 
Selon-moi, nous assisterons à l’élection d’un autre Gouvernement minoritaire. Les chiffres sont trop serrés et il n’y a pas de vague populaire en faveur d’un parti ou d’un leader. 
Mais le Parti libéral pourrait cependant surprendre car les électeurs ne votent jamais pour un leader, mais contre un. Les gens ne seront donc pas motivés à voter contre Couillard parce qu’il n’était pas là, mais ils pourraient décider de voter contre Marois et choisir une autre option… 
Par ailleurs, le Philippe Couillard dévoilé lors du lancement de la campagne semble être un personnage beaucoup plus agressif et gagnant (winner) que celui qu’il a personnifié durant les dernier mois depuis son élection comme chef. 
Cette campagne pourrait être une course intéressante et surprenante! 
Et en ce qui me concerne, je vous l’annonce officiellement: 
« Je ne serai pas candidat… ». 
À suivre jusqu’au 7 avril prochain…
Photo 1 et 3: Assemblée nationale du Québec ;
Photo 2: Pauline Marois, Philippe Couillard, Stephen Harper, JustinTrudeau et Thomas Mulcair ; ; Photo 4: Bernard Bujold LeStudio1.com ;
Voir site officiel de l’Assemblée nationale du Québec ;