VISITE SUR LE VOILIER AMERIGO VESPUCCI AU VIEUX-PORT DE MONTRÉAL

24 juin, 2017


VISITE SUR LE VOILIER AMERIGO VESPUCCI AU VIEUX-PORT DE MONTRÉAL
Par Bernard Bujold –
Monter à bord du voilier Amerigo Vespucci amarré dans le Vieux-Port de Montréal, est un peu comme visiter de l’Italie. L’équipage est très accueillant et le voilier brille de par sa beauté!
Le public peut visiter le magnifique voilier jusqu’au samedi 1er juillet 2017. 
VOIR PHOTOS DE LA VISITE


LE VOILIER AMERIGO VESPUCCI À MONTRÉAL

23 juin, 2017



Le voilier Amerigo Vespucci est amarré dans le Vieux-Port de Montréal, jusqu’au début de juillet 2017, dans le cadre de la visite des grands voiliers soulignant le 150e anniversaire de la Confédération du Canada. 
Le public pourra le visiter . 
VOIR PHOTOS


DONALD TRUMP – L’ORATEUR

23 juin, 2017


L’ORATEUR
Par Bernard Bujold –
Donald Trump est heureux quand il est devant un public! On pourrait dire qu’il est un orateur dans l’âme! Et il est au mieux, un motivateur! 
Donald aime tellement le public, même si nous sommes qu’en juin 2017, qu’il a l’intention de participer au cours des prochaines semaines à des rassemblements afin de recueillir des fonds pour sa prochaine course présidentielle de 2020… 
VOIR LES PHOTOS


SAISON ESTIVALE 2017

21 juin, 2017


BIENVENUE À LA SAISON ESTIVALE 2017 (21 juin 2017 ) 
VOIR PHOTOS


LE LIVRE DE L’ÉTÉ 2017 – UNDERSTANDING TRUMP

20 juin, 2017


LE LIVRE DE L’ÉTÉ 2017 – UNDERSTANDING TRUMP
Par Bernard Bujold- 
Je suis prêt pour été dans mes lectures avec le nouveau livre sur Donald Trump: «UNDERSTANDING TRUMP» par Newt Gingrich. 
Un vrai regard sur la façon dont Donald a remporté sa course pour la Maison-Blanche! 
Avant la campagne, Donald a demandé à Gingrich: « Alors, quel est le bilan financier? » Gingrich a déclaré qu’il pourrait être compétitif pour environ 70 à 80 millions de dollars. Après un moment de réflexion, Donald a déclaré: «70 à 80 millions de dollars: ce serait le prix d’un yacht. Cette course serait beaucoup plus amusante qu’un yacht!  » 
Pour un été de plaisir et de motivation, c’est le livre à lire, du moins pour moi… 
Passez un bel été 2017 et une bonne lecture! 
Voir le site


ROBERT CAMPEAU 1923-2017

20 juin, 2017


ROBERT CAMPEAU 1923-2017 
Par Bernard Bujold –
L’entrepreneur Bob Campeau est décédé le lundi 12 juin dernier à sa résidence d’Ottawa à l’âge de 93 ans. Campeau était un entrepreneur coloré et ambitieux que l’on peut classer dans la catégorie des Paul Desmarais, Frank Stronach, et même d’un Donald Trump. 
Robert Campeau dominait son empire jusqu’au jour où il a misé sur un scénario d’expansion trop favorable et qu’il a dû affronter une montée incontrôlable des taux d’intérêt notamment après son acquisition des magasins de luxe Federated aux États- Unis. 
Bob Campeau avait d’abord fait sa marque dans la construction de maison (bungalow) dans la région d’Ottawa. Le conjoint de Pauline Marois l’ex- première ministre du Québec, Claude Blanchet, a fait fortune suite à son association avec Campeau alors qu’il avait été l’un de ses premiers adjoints exécutifs. 
VOIR REPORTAGE THE GLOBE AND MAIL


LISE THIBAULT – LA FÊTE EST TERMINÉE…

19 juin, 2017


LA FÊTE EST TERMINÉE… 
Par Bernard Bujold – 
J’ai été reçu deux ou trois fois chez Lise Thibault et ce qui m’avait surpris c’est la passion des gens sur place. Ils étaient tous des gens très importants de notre société mais ils faisaient la « génuflexion » devant Lise et considéraient comme un immense honneur d’être invités à ses évènements. 
Ils considéraient Lise plus noble encore qu’eux même! Lorsqu’elle arrivait dans son jardin, tous les dignitaires se levaient comme des soldats… 
C’est cela que je trouve hypocrite car les dignitaires invités ont autant profité des cadeaux de Lise que Lise elle-même… 
Moi, je ne suis plus jamais retourné à ses Fêtes après deux ou trois fois car je trouvais ça trop faux et un brin comique! Je dois cependant admettre que j’ai conservé les balles de golf qu’elle m’avait données…
Lise a profité du système mais les milliers de dignitaires qui ont accepté ses cadeaux (party sur l’herbe, vente d’oeuvres d’art par des artistes à Lise et qu’elle redonnait à ses visiteurs, etc). Elle a entretenu le bonheur de plusieurs et ceux-ci acceptaient « l’entretien »… 
Dans le fond, Lise est comme l’ivrogne du bar qui paye la traite. Lorsque la tournée gratuite est terminée et que l’ivrogne n’a plus de sous, le patron du bar jette l’ivrogne dehors! 
Ma conclusion: Il faut se méfier des dignitaires car ils ne sont finalement souvent pas plus dignes que l’ivrogne de la rue!
VOIR REPORTAGE LA PRESSE